GRESB

GRESB

Le GRESB, qu’est ce que c’est ?

Le GRESB (Global Real Estate Sustainability Benchmark) est une organisation privée à but lucratif ayant été créée en 2009 dans le but de garantir des actifs durables répondant aux besoins présents du secteur immobilier, sans pour autant compromettre les besoins des générations suivantes. Ainsi cet organisme propose d’évaluer et comparer la performance extra-financière des sociétés immobilières à travers la publication d’un benchmark annuel.

À lire également : Foncières : valorisez votre performance extra-financière grâce au GRESB !

Quelle est la cible du GRESB ?

Dédié au secteur immobilier, le GRESB évalue la performance ESG des sociétés de gestion immobilière. Cet organisme transmet ensuite des données standardisées et validées aux différentes parties prenantes afin qu’elles puissent faire un état des lieux de leur performance extra-financière et identifier des axes d’amélioration concernant leur stratégie ESG (Environnementale, Sociale et de Gouvernance).

En 2019, plus de 1 000 sociétés ont participé à l’évaluation du GRESB à travers 64 pays, soit 12% de participation de plus qu’en 2018.

Les 3 piliers stratégiques du GRESB

L’évaluation du GRESB repose sur trois piliers :

  • l’évaluation : des critères standardisés et validés afin de garantir la durabilité des actifs du secteur immobilier.
  • la technologie : une plateforme de restitution permettant de déposer les données ESG, évaluer la performance extra-financière de ses actifs et se comparer à ses pairs.
  • les parties prenantes : une communauté internationale travaillant main dans la main afin de garantir une vision commune de la durabilité dans l’immobilier.

Pourquoi répondre au GRESB ?

Répondre à l’évaluation du GRESB présente trois avantages :

  • une amélioration de l’attractivité de vos fonds grâce à la valorisation de votre stratégie ESG,
  • une meilleure communication auprès de vos parties prenantes – notamment vos investisseurs -, de plus en plus regardantes concernant la durabilité de vos actifs,
  • une meilleure structuration de votre stratégie ESG grâce à l’identification d’axes d’amélioration – voire la définition d’une stratégie ESG efficace si vous n’en disposez toujours pas -.

À lire également : Benchmark 2019 du GRESB dans le secteur immobilier : les 5 enseignement à retenir

Comment faciliter la réponse à l’évaluation du GRESB ?

L’évaluation du GRESB se déroule en 3 phases :

  • la collecte de vos données ESG,
  • la réponse à l’évaluation du GRESB,
  • la notation et l’obtention de vos étoiles.

Bien que le processus de réponse soit assez simple, la collecte des données nécessaires à la réponse de l’évaluation GRESB peut s’avérer être un véritable casse-tête. En effet, les informations qualitatives et quantitatives devant être recueillies pour réaliser l’évaluation sont souvent dispersées entre plusieurs services internes (direction RSE, direction du patrimoine, etc.) et vos prestataires externes (prestataires de services, fournisseurs, etc.).

Une autre difficulté réside également dans la granularité des informations à centraliser :

  • Informations au niveau de l’entreprise (par exemple, présence d’un responsable ESG)
  • Informations au niveau des actifs (par exemple, la consommation globale d’actifs)
  • Informations sur la consommation des espaces communs et des espaces privés (ces derniers constituant des données à caractère personnel)

Vous l’aurez compris, bien que la prise d’initiatives volontaires telles que le GRESB soit désormais indispensable, une méthodologie rigoureuse est essentielle afin de ne pas se perdre dans le processus de collecte des données. Découvrez comment faciliter votre réponse au GRESB grâce à la collecte automatique de vos données existantes en téléchargeant notre livre blanc.