Facilitez le pilotage de votre stratégie RSE grâce à la collecte de vos données ESG

Facilitez le pilotage de votre stratégie RSE grâce à la collecte de vos données ESG

Les réglementations environnementales sont de plus en plus contraignantes, et les investisseurs et autres parties prenantes – comme les clients et les employés – ont désormais de fortes attentes en termes de transparence. Il est donc, maintenant plus que jamais, essentiel d’intégrer pleinement les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) à votre politique d’entreprise. Le blog de Deepki vous donne toutes ses astuces pour faciliter le pilotage de votre stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) grâce à la collecte des données ESG.

Intégrer une stratégie ESG est aujourd’hui indispensable pour votre organisation. Cela vous permet :

  • De fournir plus de transparence au marché grâce au reporting ;
  • D’embarquer plus facilement vos parties prenantes en leur prouvant vos engagements ;
  • De vous mettre en conformité avec les lois environnementales existantes comme le décret tertiaire.

À lire également : Connaissez-vous bien les dernières réglementations pour vos bâtiments ?

Les nouveaux défis des directions RSE

Les directions RSE doivent répondre à une double exigence : d’un côté les réglementations environnementales sont de plus en plus sévères et de l’autre côté les parties prenantes sont de plus en plus exigeantes. Il est donc indispensable de veiller à votre conformité réglementaire mais également de valoriser la performance extra-financière de vos actifs et de votre patrimoine à travers la prise d’initiatives volontaires comme le GRESB (Global Real Estate Sustainability Benchmark).

Découvrez les nouveaux défis des directions RSE
Les obligations et les initiatives que toutes les directions RSE doivent connaître

Cependant, la question de la remontée des informations auprès des directions RSE reste extrêmement difficile car :

  • de très nombreuses parties prenantes internes et externes à l’entreprise (direction technique, financière, travaux, property managers, facility managers, locataires…) doivent être mobilisées ;
  • les informations remontées ont un niveau de fiabilité très hétérogène.

Il faut alors structurer le déploiement de votre stratégie RSE en trois étapes :

  1. Collectez vos données ESG
  2. Analysez vos données ESG
  3. Établissez un plan d’action concret

Mais la collecte des données, qui n’est que la première étape, peut souvent sembler compliquée, voire insurmontable, car plusieurs obstacles peuvent se présenter :

  • Vous ne savez pas où trouver les informations, ni qui les détient ;
  • Il y a trop de parties prenantes et cela complique la collecte des données ;
  • La collecte vous demande beaucoup de temps et d’efforts car vous devez envoyer beaucoup d’e-mails, relancer les parties-prenantes, etc.

Les 6 questions à vous poser avant de collecter vos données ESG

1. Quelles informations sont nécessaires à l’atteinte de mes objectifs ? Une fois vos objectifs clairement définis, déterminez quelles sont les informations nécessaires à leur atteinte. Par exemple, si votre objectif est de répondre au décret tertiaire, il vous faudra collecter en priorité vos données de consommation et de patrimoine. Cependant, si vous souhaitez répondre au GRESB, il vous faudra collecter de nombreuses données environnementales.

2. Quelles sont les sources de ces informations ? Une fois que vous savez quelles données vous devez collecter, il est essentiel de savoir où vous pouvez trouver ces informations. Si vous avez besoin de collecter vos données énergétiques, plusieurs sources sont disponibles : vos distributeurs, vos fournisseurs, vos données stockées en interne, etc.

3. Ai-je le droit de collecter ces données ? Certaines données, comme les données de consommation de vos locataires, sont personnelles et donc confidentielles. Vous n’avez alors pas le droit de les collecter sans leur consentement préalable. Pour savoir qui possède la donnée, le plus simple est de se demander qui paye la facture.

À lire également : Foncières : la collecte de données sur les parties privatives, pourquoi c’est compliqué ?

4. Quelle est la méthode de collecte la plus adaptée à mes besoins ? La donnée peut être collectée de manière automatique ou manuelle. Selon la donnée à collecter, il peut être plus intéressant d’automatiser la collecte, mais cela demande un certain temps de développement et un investissement souvent important. Il peut donc être plus judicieux de collecter certaines données manuellement : par exemple l’obtention de certifications environnementales sur vos bâtiments.

5. Mes données sont-elles complètes ? Si vos données sont incomplètes, cela réduit grandement vos capacités d’analyse. Il est donc essentiel de s’intéresser à la complétude de vos données pour assurer une prise de décision éclairée. En cas de données manquantes, il est possible d’avoir recours à la repopulation des données afin de combler les trous de données.

À lire également : Collecte des données : pourquoi le 100% d’accès aux données est une cible, mais une cible difficilement atteignable ?

6. Mes données sont-elles fiables ? Il vous faut également constamment vérifier la qualité de vos données afin de ne pas faire d’erreurs dans vos analyses : Vos données sont-elles cohérentes ? Trouvez-vous des incohérences ou bien des coquilles ?

À lire également : Faciliter la collecte des données RSE dans l’immobilier, le parcours du combattant

La collecte de données ESG vous permet de réaliser vos reportings environnementaux et de faire évaluer votre stratégie RSE. Pour aller plus loin sur la collecte des données ESG (re)découvrez notre webinaire “Utilisez vos données ESG : du reporting au pilotage de stratégie RSE” :