Décret tertiaire : 4 conseils pour parvenir à transmettre vos données sur la plateforme OPERAT dès 2022

Décret tertiaire : 4 conseils pour parvenir à transmettre vos données sur la plateforme OPERAT dès 2022

Le décret tertiaire est une loi française obligeant les bâtiments tertiaires de plus de 1 000 m2 à réduire leur consommation énergétique par rapport à 2010 de -40% en 2030, -50% en 2040 et -60% en 2050. Dès 2022, les entreprises concernées devront communiquer leur consommation énergétique et de nombreuses autres données sur la plateforme OPERAT mise à disposition par l’ADEME. Mais comment faire pour répondre à cette première échéance ? Le collectif Luciole a récemment sorti un communiqué de presse sur les bonnes pratiques à appliquer. Le blog de Deepki vous dit tout ce qu’il fallait en retenir !

Segmentez la démarche

Les objectifs du décret tertiaire sont ambitieux ! Il est donc indispensable de s’organiser et de subdiviser ce travail de longue haleine en plusieurs missions successives :

  • Obtenir une vision globale de votre parc immobilier
  • Établir une stratégie adaptée
  • Observer les résultats et réajuster si besoin.

Collectez vos données

La collecte des données est une étape essentielle dans la réponse au décret tertiaire, et ce pour trois raisons :

  • Elle permet de rapporter les données nécessaires sur la plateforme OPERAT
  • Elle permet de comprendre l’état de votre parc immobilier
  • Elle permet de suivre l’évolution des mesures qui ont été prises.

Plusieurs typologies de données doivent être collectées dans le cadre du décret tertiaire :

  • Des données de consommation* : historiques, actuelles et futures
  • Des données patrimoniales* : surfaces, adresses, typologies, etc.
  • Des données techniques : équipements, plans pluriannuels de travaux, etc.
  • Des données d’activité : taux de vacance, locataires, etc.

*données obligatoires

À lire également : Open data & immobilier : 3 use cases concrets qui vont changer la donne

Automatiser la collecte des données peut vous aider à être plus efficace et à gagner du temps. Cependant il faut rester pragmatique, il est parfois plus intéressant de collecter les données manuellement – par exemple lorsque l’automatisation vous demande un temps de développement plus long que la saisie manuelle en elle-même ou bien un coût beaucoup trop élevé par rapport au bénéfice attendu….

À lire également : Immobilier : pourquoi recourir à la collecte automatique de données ?

Entourez-vous bien

Ces différentes phases nécessitent différentes compétences et savoir-faire. Il faut donc vous entourer d’une équipe ayant au moins trois pôles de connaissances :

  • Expertise data
  • Expertise énergétique
  • Connaissance du parc immobilier

Il est ainsi essentiel de vous constituer une équipe projet ou de faire appel à un prestataire de services compétent.

Informez et sensibilisez toutes vos parties prenantes

Le décret tertiaire a fixé des objectifs ambitieux et il est nécessaire que toutes les parties prenantes vous accompagnent dans la collecte de données et la mise en place des mesures pour les atteindre. Informez et sensibilisez donc toutes vos parties prenantes, aussi bien en interne qu’en externe, pour les embarquer dans la démarche. De cette manière vous gagnerez en temps et en efficacité !

À lire également : Enseigne – affiliés : comment embarquer ses franchisés dans sa politique environnementale

Répondre au décret tertiaire n’est pas une mince affaire, et de nombreuses compétences sont requises. Avec l’arrivée de la première échéance en 2022, préparez-vous et mettez-vous en ordre de bataille en téléchargeant gratuitement notre guide spécial décret tertiaire !