Digitalisation de l’immobilier : cartographie des différents logiciels qui entrent en jeu

Digitalisation de l’immobilier : cartographie des différents logiciels qui entrent en jeu

Ces dernières années, la digitalisation de l’immobilier a modifié le paysage des logiciels dédiés aux bâtiments et ce, tout au long de leur cycle de vie. Logiciels d’exploitation des immeubles, GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur), BIM (Building Information Modeling), GED (Gestion Électronique de Documents)… Il n’est pas évident de s’y retrouver ! Qui sont les acteurs impliqués dans chaque étape du cycle de vie du bâtiment ? Quels logiciels utilisent-ils ? Et comment centraliser toutes les données issues d’un bâtiment ? Le Blog de Deepki établit une cartographie des différents logiciels contribuant à la digitalisation de l’immobilier.

Les logiciels utilisés pendant la conception du bâtiment

Durant la phase de conception, le bâtiment est imaginé dans son ensemble par des maquettes et des plans.

 Acteurs  Logiciels
Le maître d’ouvrage est le commanditaire d’un projet de bâtiment.

Il est le client d’un maître d’œuvre qui a pour mission concevoir le bâtiment.

L’architecte, quant à lui, s’occupe de fournir les plans du bâtiment.

Initialement, l’architecte avait pour mission de réaliser une maquette physique du bâtiment afin que le maître d’ouvrage puisse visualiser le projet. Aujourd’hui, cette maquette est numérisée : on parle alors de maquette numérique du bâtiment. En plus de permettre une vision 3D, celle-ci permet de visualiser la structure du bâtiment et constitue une base de données précieuse répertoriant des informations telles que le nombre de mètres carrés, le nombre de portes et de fenêtres, les matériaux utilisés etc.L’ensemble de ces maquettes numériques constitue une suite de processus ou méthodes de travail utilisés durant les différentes phases du cycle de vie du bâtiment. Ces maquettes numériques s’inscrivent alors dans le BIM (Building Information Modeling) sous forme de fichiers. Elles permettent de concevoir et de consulter les informations relatives au bâtiment lors de la prise de décision.

À lire également : Au fait, le BIM c’est quoi exactement ?

Les logiciels utilisés lors de la phase d’exécution

La phase d’exécution correspond aux travaux, suite à l’acceptation de la maquette par le maître d’ouvrage.

 Acteurs  Logiciels
L’architecte livre un fichier numérique aux entreprises de travaux : une maquette avec toutes les informations concernant la structure du bâtiment.Chaque entreprise de travaux est garante d’un aspect du bâtiment (structure, isolation, façade, courants faibles et forts, plomberie etc.). Les entreprises de travaux se basent sur la maquette numérique du bâtiment construite par l’architecte à l’étape précédente. Chacune la complète de manière isolée, selon sa spécialité. Plus il y a d’entreprises sur un même projet, plus le nombre de maquettes est important. Il est donc difficile de centraliser l’information et d’obtenir une vision globale du bâtiment.

Les logiciels utilisés lors de la réception

La phase de réception sert à vérifier la conformité du bâtiment aux réglementations de sécurité et de fonctionnement.

 Acteurs  Logiciels
Différents acteurs interviennent durant les phases de construction et de livraison du bâtiment.Les bureaux de contrôle vérifient la conformité des différentes composantes du bâtiment (respect des normes concernant l’électricité, l’hygiène, l’étanchéité etc.).

Les assistants à maîtrise d’ouvrage (AMOA) accompagnent le maître d’ouvrage sur le bon respect des cahiers des charges.

Lors de la phase de réception, la maquette numérique est utilisée afin de regrouper toutes les données du bâtiment (données graphiques, équipements présents, CVC (Chauffage, Ventilation et Climatisation), ampoules utilisées etc.).Le bâtiment peut désormais être livré avec les maquettes et toute la documentation associée, afin d’alimenter les DOE (Dossiers d’Ouvrage Exécuté), étape documentaire ultime du bâtiment. Les DOE constituent un document contractuel fourni par les entreprises ayant réalisé les travaux au client final lors de la phase de livraison afin de faciliter la compréhension et la gestion du bâtiment au quotidien.

À lire également : Digitalisation de l’immobilier : mais de quoi parle-t-on ?

Les logiciels utilisés lors de l’exploitation 

La dernière phase est celle de l’exploitation, lorsque le bâtiment est utilisé par les occupants.

 Acteurs  Logiciels
L’investisseur est le propriétaire de l’immeuble.

Il délègue son actif à un Asset Manager dont l’objectif est d’optimiser le rendement du bâtiment. 

Il doit trouver des preneurs à bail souvent avec l’aide d’un broker (commercialisateur) – intermédiaire effectuant les transactions.

L’Asset Manager peut à son tour déléguer la gestion technique des parties communes et la gestion locative à un  Property Manager.

Le Facility Manager quant à lui effectue la maintenance des équipements, et assure les services à l’occupant (ex : accueil, nettoyage, gardiennage, conciergerie, restauration).

La phase d’exploitation met en jeu un grand nombre d’acteurs qui utilisent tous des logiciels différents. 

Les Property Managers utilisent des logiciels de gestion locative – par extension ERP (Enterprise Resource Planning) immobiliers – pour gérer leur budget, la répartition des charges, les émissions de quittances de loyer etc.

Souvent les Asset Managers détenant beaucoup d’actifs immobiliers sous-traitent la gestion à plusieurs Facility Managers qui utilisent eux-mêmes des logiciels différents de GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) qui regroupent toutes les données de leurs bâtiments.

Les preneurs, quand à eux, recourent à des portails afin de faire remonter leurs demandes (par exemple lors d’une panne d’ascenseur, d’un problème de chauffage etc.). C’est le principe du ticketing.

À lire également : Tout comprendre sur la Gestion immobilière

Digitalisation de l’immobilier et accessibilité de l’information

Obtenir une vision globale de son actif est indispensable pour pouvoir le gérer correctement. Pourtant, ce n’est pas chose simple. Les acteurs des différentes phases du cycle de vie d’un bâtiment sont nombreux et leurs logiciels métiers souvent peu compatibles. L’information se retrouve alors silotée, rendant impossible la prise de décision éclairée.

Tout l’enjeu est alors de centraliser l’information. Pour cela, il existe des solutions capables de récupérer la donnée quelques soient son format et sa source et de la centraliser sur une plateforme unique afin de la rendre accessible aux différentes parties prenantes.

Les acteurs intervenant dans le cycle de vie d’un bâtiment sont nombreux et ils utilisent tous des logiciels métier spécifiques. Afin de gérer au mieux son parc immobilier, il convient d’utiliser une plateforme interopérable permettant de centraliser la donnée à partir des différents logiciels. Découvrez comment obtenir une vision globale de votre parc immobilier grâce à la collecte de données existantes.

Pour aller plus loin :